La bio de Marie Field

Quand MARIE FIELD peint, son état est très proche de l’écriture automatique, un échange inconscient et intuitif entre l’équilibre et la spontanéité. Elle propose ainsi sa vision du monde en conjurant la puissance de la couleur et la combinaison de hiéroglyphes contemporains comme une force, une vitalité, une énergie en puissance pour raconter l’exubérance des tempérament et l’influence qu’elle peut exercer. C’est la répétition de ces formes, représentant des personnages uniquement vu de profil qui est en prise directe avec l’électricité de l’univers. Ils permettent de dévoiler une information émotionnelle cachée. Sa démarche créative s’appuie sur le plan sensible : spontanée, colorée, sensuelle et intuitive, Marie Field aime le corps comme substance, l’individu comme énergie, et l’art comme exploration, elle le laisse aux mains du hasard.

Marie Field est ainsi une artiste de 37 ans, un concept, une marque, une performeuse, qui ne voue son art que par l’acharnement de vouloir faire exister ses personnages vus de profils. Lʼactualité nourrit ses interrogations et lui permet dʼaboutir à un travail créatif, dont le mode dʼexpression repose sur la dynamique et la grande spontanéité de son  dessin. 

Sa première exposition remonte à plus de quinze ans, quand elle a été invitée à exposer une série de toiles à l’Espace Pierre Cardin. Depuis, elle a performé à la demande de la NBA pour exprimer son art en « live » avec le champion du monde de basket-ball, Rip Hamilton, ou encore avec Joeystarr, dans la célèbre galerie de la place Furstenberg « Art Cube »,  ou un live de body-painting dans l’endroit le plus mythique et fashion de Paris, « Les Bains Douches ». On lui a aussi confié la création du design du vin rosé « Drink Entourage » dont elle est l’ambassadrice. Les portraits des meilleurs chefs cuisiniers du monde dessinés par Marie Field ont été exposés le 16 septembre 2019 au musée Branly à Paris 7ème. Cinq de ses oeuvres seront éditées sur tapis à la demande de la célèbre maison « Momtaz », puis exposées à Art Elysées et 20 Wagram. 

Elle prépare enfin sa nouvelle exposition sur le thème de l’électricité. 

Quand ce n’est pas pour traduire l’exubérance des comportement de notre époque, l’artiste Marie Field nous propose une double performance en se mettant elle même au centre de ce processus de création pour nous ramener à une question essentielle : « Qui sommes nous? ». En quête d’une connaissance véritable, plus sincère et sensible, la forme et la couleur lui permettent de produire une “résonance” intérieure et d’ouvrir avec bienveillance une fenêtre sur les histoires que l’on porte en soi.

 

Pour en voir plus: https://www.instagram.com/marie_field_/?hl=fr

x